Ligue Nationale de Cyclisme Le Cyclisme pro c'est la Ligue
> LNC > Accord collectif << Retour

Statuts & MissionsAccord collectifRéglements généraux de la LNCDNCG ProLe Conseil d'AdministrationLe Bureau exécutifTarification LNC 2022 (pdf)Formulaire Demande de Licence 2023 Secteur Pro (pdf)AC 2000ACPFROCCUNCP

Accord collectif

L’Accord Collectif des Coureurs Cyclistes Professionnels (ACCCP).


Être coureur cycliste professionnel en France


Il est loin le temps des « forçats de la route » loués dans le Petit Parisien en juin 1924 par Albert Londres, qui, au retour d’un reportage sur le bagne de Cayenne, avait tissé un lien intellectuel et fraternel entre les bagnards condamnés aux travaux forcés et les valeureux champions lancés à corps perdu sur les routes du Tour de France. De nos jours, le coureur cycliste est un professionnel dont le statut social est défini par une convention : l'Accord Collectif des Coureurs Cyclistes Professionnels.



La Signature de l’accord collectif
entre l’AC 2000 et l’UNCP.

Ce texte fondateur, signé le 29 septembre 2006 entre l’AC 2000 (représentant les Groupes Cyclistes employeurs) et l’UNCP (Union Nationale des Cyclistes Professionnels), encadre juridiquement l’exercice de ce métier si particulier, itinérant, exigeant et parfois dangereux… Jean Bobet, brave parmi les braves, écrivait à son sujet lors de sa présentation : « C’est un texte majeur que j’aurais été fier de proposer en 1957 lors de la fondation de l’Union des Cyclistes Professionnels Français. Un demi-siècle a été nécessaire pour le finaliser. Mon grand âge m’accordant ce privilège, je demande aux signataires de montrer que le vélo, en 2007, c’est mieux qu’avant ».



Cet accord s'inscrit dans les directives de la Convention Nationale du Sport, laquelle attribue à chaque sport professionnel la responsabilité de conclure un accord sectoriel : le cyclisme a été la première discipline à s’être conformée à cet impératif. Prenant en compte les spécificités de la discipline, cette convention, au-delà de la passion, a fait entrer de plain-pied le cyclisme français dans le sport professionnel. Tout au long des négociations, la LNC a été consultée et a contribué à l’avancée rapide des travaux, afin de trouver un équilibre entre les intérêts des deux parties, employeurs et employés.



Lever les bras en signe de victoire,
le rêve de tout coureur professionnel...

Les points essentiels de l’accord


1. Le statut

L’accord définit le cadre juridique à la profession de coureur cycliste professionnel en France.

2. Le contrat de travail

Le contrat à durée déterminée (le fameux « contrat pro ») est dit d’usage.

3. La rémunération

L’accord détermine des grilles de salaire qui fixent des minima selon la catégorie du coureur.

4. La durée de travail et le repos

L’accord fixe la journée de travail d’un coureur dans un cadre juridiquement adapté et sécurisé (forfait annuel de 218 jours et 11 heures par jour maximum).

5. Les congés payés

Afin de protéger la santé des coureurs et de favoriser la récupération des efforts produits dans les phases d’entraînement et de compétition, la durée des congés payés est fixée à 6 semaines par an.

6. Les déplacements

L’accord définit le cadre juridique des déplacements professionnels liés à la nature même du cyclisme, sport itinérant à l’échelle mondiale (Tour Down Under en Australie, Tour du Langkawi en Indonésie, Tour du Qatar, Tropicale Amissa Bongo au Gabon, Tour de France, Tour d’Italie, etc).

7. La protection sociale

L’accord met en place une couverture sociale complète : les groupes cyclistes prennent en charge 100% des frais médicaux.

8. La formation professionnelle et la reconversion

L’accord permet aux coureurs professionnels de préparer leur reconversion tout en poursuivant leur carrière sportive.

9. La médecine du travail, hygiène et sécurité

L’accord est un signe fort des signataires en faveur de la protection de la santé des coureurs et contre toute forme de dopage, considéré comme une faute grave synonyme de licenciement immédiat sans indemnités (inscrit dans le texte de manière volontariste mais reste sous réserve de l’appréciation des tribunaux).

10. La formation des nouveaux coureurs ou moins de 23 ans

La signature d’un premier contrat professionnel impose la participation à un stage de formation sur le métier de coureur cycliste, soit avant, soit durant la première année d’exécution du contrat




Chrono des Nations - Elites Hommes
2022-10-16

RangCoureuréquipe TEMPS

1

KÜNG Stefan
00:53:29
Groupama FDJ

2

FOSS Tobias
00:00:02
Team Jumbo-Visma

3

SOBRERO Matteo
00:00:11
Team Bikexchange - Jayco
Actus En Bref
Vidéos

3:01
Soirée Coupes de France FDJ 2022
Interview de Julien Simon
19 novembre 2022

2:11
Soirée Coupes de France FDJ 2022
Interview d'Amaury Capiot
19 novembre 2022

2:24:09
Tour de Vendée 2022
17ème manche de la Coupe de France FDJ
2 octobre 2022

3:02
Tour de Vendée 2022 Arrivée
17ème manche de la Coupe de France FDJ
2 octobre 2022

24:48:00
GP d'Isbergues 2022
16ème manche de la Coupe de France
18 septembre 2022

0:44
GP d'Isbergues 2022 Arrivée
16ème manche de la Coupe de France FDJ
18 septembre 2022

1:44:14
GP de Fourmies 2022
15ème manche de la Coupe de France FDJ
11septembre 2022

1:43
GP de Fourmies 2022 Arrivée
15ème manche de la Coupe de France FDJ
11 septembre 2022

26:18:00
Tour du Doubs 2022
14ème manche de la Coupe de France
04 septembre 2022

0:31
Tour du Doubs 2022 Arrivée
14ème manche de la Coupe de France FDJ
04 septembre 2022

© 2022 Ligue Nationale de Cyclisme
Site réalisé avec le Système de Gestion de Contenu (SGC) imagenia, créé et développé en France par mémoire d'images.
Enregistrer et fermer × Paramétrer les cookies

© Imagenia